La prise d’antidépresseurs type Prozac, Zoloft, Deroxat, Seropram pendant la grossesse augmente de 87 % le risque d’autisme chez l’enfant.

Un lien était soupçonné depuis longtemps. Une grande étude parue lundi 14 décembre 2015 dans le JAMA Pediatrics (Journal of the American Medical Association) confirme les craintes les plus vives [1].

Malheureusement, la consommation d’antidépresseurs est en augmentation rapide parmi les femmes enceintes. 13 % des femmes enceintes en 2003 ont pris des antidépresseurs, contre seulement 6 % en 1999, soit une multiplication par deux en 4 ans [2] !

Ce phénomène est d’autant plus incompréhensible et dangereux que :

le Prozac et les autres antidépresseurs de sa catégorie (appelés ISRS pour « inhibiteurs sélectifs de la recapture de la sérotonine ») peuvent provoquer d’autres graves problèmes chez les bébés : le risque de malformation cardiaque augmente de 240 %, celui d’anencéphalie (absence de cerveau) de 350 % [3] !!!

Ces médicaments ne sont pas plus efficaces que les thérapies cognitives et comportementales (TCC). Les TCC sont une approche psychologique naturelle basée sur le dialogue et la réflexion. Elles ne nécessitent aucun médicament et sont dépourvues de tout effet secondaire. Une toute nouvelle étude parue dans le British Medical Journal le 8 décembre 2015 a encore confirmé que les TCC ont au moins le même effet que le Prozac et autres ISRS contre la dépression, y compris dans les cas les plus graves [4].

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*
Site web